La fin : Foire aux questions

Publié le Publié dans A la Une, Au programme

La F.A.Q de la fin des Grands Voisins


→ Que deviennent les bâtiments des Grands Voisins à la fermeture ?

Les Grands Voisins, installés temporairement sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, quittent les lieux en 2020 pour laisser place à un futur quartier en 2023. Paris & Métropole Aménagement (P&Ma), l’aménageur et propriétaire des lieux, a déjà commencé les travaux dans la partie occupée par les Grands Voisins en saison 1 (2015-2017) et rendue au propriétaire avant la saison 2 (2018-2020).


Où vont les personnes hébergées dans les centres ?

Les centres déménagent vers d’autres lieux et les personnes accueillies bénéficient d’un accompagnement vers des solutions adaptées. Avant d’arriver sur le site des Grands Voisins, certains services d’hébergement de l’association Aurore ont déjà déménagé plusieurs fois. Le “temporaire” est souvent le lot des lieux d’accueil des plus vulnérables, à défaut de pouvoir trouver des places plus pérennes, faute de portage politique global. À la suite de nos échanges avec Paris & Métropole Aménagement et la Ville de Paris, nous sommes fiers d’annoncer que le futur quartier intègre la construction en fixe d’un Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU) d’une centaine de places et d’une pension de famille de 25 places.


© Pablo Porlan / Hans Lucas


Où vont les personnes de l’accueil de jour pour demandeurs d’asile ?

L’accueil de jour pour demandeurs d’asile et réfugiés quitte les Grands Voisins, mais ne ferme pas. Un nouveau bâtiment situé quai d’Austerlitz ouvrira après quelques semaines de travaux et permettra de poursuivre l’accueil d’environ 140 personnes par jour. Un second accueil de jour, destiné aux familles, ouvrira au sein du même bâtiment, pour accueillir une centaine de personnes par jour. Ces espaces permettent d’être orientés vers les différentes démarches administratives et d’accès à la santé et/ou au logement, de se reposer, se laver, charger son téléphone pour communiquer avec les familles à l’étranger…


Où vont les structures dont les locaux sont installés aux Grands Voisins ? 

Chacune des structures occupantes des Grands Voisins a bénéficié d’un local contre une faible contribution aux charges pendant toute la durée de l’occupation liée à un contrat d’occupation à durée limitée. Certaines ont pu se développer économiquement, se structurer davantage et s’orientent donc ensuite vers des locaux plus pérennes sur un marché classique. D’autres, en reconversion, en test d’activité, vont possiblement chercher à s’implanter dans d’autres occupations temporaires, espaces de bureaux partagés, ateliers d’artistes de la Mairie de Paris. Dans le pire des scénarios, ces porteurs de projet retourneront exercer leur activité depuis chez eux. Certaines structures en co-working vont aussi chercher d’autres espaces de ce type qui fleurissent dans l’environnement parisien, et cherchent de manière collective pour avoir plus de poids dans leurs démarches.


Comment sont accompagnées les structures à ce départ ?

Dans le cadre de l’accompagnement des structures pour la suite des Grands Voisins, Plateau Urbain propose aux occupants des ateliers de recherche immobilière en petits groupes de manière à permettre à chacun de présenter ses objectifs et ses besoins et de voir quelle serait la meilleure solution et les différentes options de recherche. Des conseils sont diffusés auprès de tous les intéressés pour faciliter leurs démarches. 



Que deviennent les 3 coordinateurs du projet ?

La collaboration entre les associations Aurore et Yes We Camp et la coopérative Plateau Urbain ne s’arrête pas aux Grands Voisins. D’autres projets sont en cours (Les Cinq Toits, La Maison Marceau, l’accueil de jour du quai d’Austerlitz à Paris ou encore Coco Velten à Marseille…) et l’envie d’écrire de nouveaux projets ensemble à Paris, en proche banlieue ou en France, est bien présente.

Les Grands Voisins ont démontré que l’occupation temporaire à vocation sociale et culturelle pouvait être synonyme d’attractivité, de progrès, d’innovation et de succès ; nous souhaitons pousser les collectivités à permettre la réalisation de projets similaires.


Quel est le calendrier pour la fin de l’expérience Grands Voisins ?

  • Du 2 au 20 septembre : un mois de programmation culturelle et artistique avec 3 semaines à thème : la musique, l’alimentation et les Voisins
  • 25-26-27 septembre : wee-kend de fin des Grands Voisins
  • 30 septembre : les occupants auront quitté leurs locaux et rendu leurs clés
  • Octobre : 1 mois de démontage des aménagements et déménagement des structures et des derniers résidents des centres d’hébergement
  • 30 octobre : rendu des clés du site Saint-Vincent-Paul à l’aménageur et propriétaire Paris & Métropole Aménagement


A quoi sert un projet “éphémère”?

A créer des espaces bienveillants pour innover dans le travail social, à démontrer les possibilités d’implication citoyenne (dans le social, dans la manière de faire la ville), à tester des formats d’insertion avec des acteurs non associatifs, à expérimenter des nouveaux usages, à démontrer la plus-value de l’occupation sociale, solidaire, des acteurs de l’ESS ou encore des artistes et des artisans, sur la vacance, à prouver aux quartiers et collectivités réticents que les lieux de mixité et d’accueil des publics précaires créent de la (re)dynamisation et de l’attractivité, à influencer l’urbanisme et les projets de construction de demain.

A partir de l’automne 2020, les travaux du futur éco-quartier vont s’étendre à la zone occupée en saison 2 avec une livraison du quartier prévue en 2023. Le projet d’aménagement s’est vu grandement modifié du fait de l’expérience Grands Voisins : maintien du bâtiment Lingerie dans le projet, 50% de logements sociaux prévus, une pension de famille et un CHU gérés par Aurore ont été inclus au projet.


Pourquoi partir et ne pas rester sous forme de “squat” ? 

C’est la convergence de mobilisations et la confiance instaurée entre des acteurs institutionnels (les propriétaires successifs + la Mairie de Paris et la Mairie du 14e arrondissement) et associatifs qui ont permis la mise en œuvre des Grands Voisins :  il est important de partir à la date prévue afin de ne pas rompre cette confiance, et laisser la chance à d’autres acteurs de pouvoir accéder à des espaces et y développer des projets comme ça a pu être testé sur le site de Saint-Vincent-de-Paul.

Les acteurs du projet sont convaincus que le montage et la démarche expérimentés aux Grands Voisins constituent un modèle déclinable, sur des sites comparables ou dans d’autres configurations. La fin de cette occupation temporaire est un défi à relever et les Voisins respecteront leurs engagements contractuels et moraux en quittant les lieux. Nous portons une responsabilité collective dans cette logique d’essaimage.


© Photo de couverture : Jelena Stajic

Partager le billet Facebooktwitter
Suivre les Voisins Facebooktwitterinstagram