La parole aux Voisins – GARC.ESS

Publié le Publié dans Au quotidien, Les voisins, Non classé

Cette semaine, nous donnons la parole à GARC.ESS, un collectif d’accompagnement et de recherche coopératif en économie sociale et solidaire.

Que faites-vous aux Grands Voisins ?

Nous sommes le Groupe d’Accompagnement et de Recherche Coopératif en Économie Sociale et Solidaire. Bon d’accord : ce nom à rallonge était surtout une excuse pour s’appeler GARC.ESS !
Plus concrètement, nous accompagnons aux pratiques collaboratives : comment travailler ensemble, en coopération, dans une équipe, un réseau ou un projet. Et comment prolonger ces dynamiques de groupes à distance grâce aux outils numériques. Nous proposons notamment la formation Animacoop.
Aux Grands Voisins depuis janvier 2017, nous formons, rencontronstravaillons dehors ou dedans, mangeons, buvons et nous promenons beaucoup !

 

 

Comment contribuez-vous à la dynamique collective ? 

Nous mettons au service des Grands Voisins notre expérience sur le travail collaboratif et sur la gouvernance. Nous avons animé deux séminaires pour Aurore, Yes We Camp et Plateau Urbain et nous accompagnons la réflexion sur la gouvernance du projet. Un vaste chantier passionnant !

 

 

Quel est pour vous le principal enseignement des Grands Voisins ?

Une occupation temporaire ça accélère un projet ! Nous accompagnons de nombreux projets dans différents contextes. Mais aux Grands Voisins tout va plus vite parce qu’on sait que c’est temporaire. Le défi est donc de trouver l’équilibre : certains sujets nécessitent de prendre le temps !

 

 

Votre meilleur souvenir ici ?

Une réunion sur la gouvernance des Grands Voisins en présence d’un bébé ! Les GARC.ESS ont des enfants et cherchent un équilibre subtil entre travail et vie familiale, alors parfois un bébé s’invite en réunion. La petite Suzanne n’avait que quelques mois et c’était chouette de voir les participants à la réunion s’activer pour lui fabriquer un coin confortable avec les jolis coussins de La Lingerie.
Et aussi l’École des Petits Voisins, avec des enfants des centres d’hébergement souvent non francophones : voir les enfants qui apprennent à toute vitesse, la disponibilité des bénévoles qui ont monté ce projet en un temps record, la confiance des parents qui se développe et finissent par scolariser leurs enfants à l’école du quartier ! Je ne sais pas dans quel autre contexte on aurait pu monter cette école-passerelle en un mois !

 

 

Question bonus : qui est votre Voisin préféré ?

Nos colocataires de bureau : Assemblée Virtuelle. On n’est pas toujours d’accord sur le ménage (c’est aussi ça d’être voisins !), mais ils nous apprennent un tas de trucs passionnants sur le web sémantique.

 

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram