Une œuvre collective sur les palissades de chantier – bâtiment Rapine

Publié le Publié dans Accueil et hospitalité, Aménagement du site, Art et création, Au quotidien

L’installation des palissades de chantier devant le bâtiment Rapine, où se situe l’accueil de jour pour demandeurs d’asile mais aussi quelques structures occupantes des Grands Voisins tel que l’espace de coworking La Ruche Denfert, a inspiré les Voisins : artistes, coworkers de la Ruche, demandeurs d’asile et bénévoles se sont associés autour d’un projet artistique, l’élaboration d’une œuvre participative et évolutive que chacun peut s’approprier.

Armelle Trouche, graphiste freelance coworkeuse à la Ruche et impliquée dans ce projet, décrit la fresque comme « un mix entre une cartographie imaginaire et des constellations”. Les formes vides et pleines représentent des pays existants ou rêvés et sont des zones d’expression libre pour les participants, demandeurs d’asile ou non. La zone nébuleuse centrale correspond à la voie lactée, constituée des prénoms des personnes de l’accueil de jour qui, pourtant seulement de passage, laissent une trace dans cette œuvre collective.

Hélène Kelhetter, jeune artiste plasticienne, était bénévole à l’accueil de jour durant l’été 2018. C’est son implication auprès des demandeurs d’asile qui lui a fait comprendre leur envie de parler de leur pays.

Armelle souhaitait aussi représenter le nombre conséquent de personnes passant les portes de l’accueil de jour, et individualiser ces hommes, trop souvent considérés comme une foule. L’objectif étant de rappeler qu’ils ont tous un prénom et une histoire.

C’est d’un échange autour de ces idées ainsi qu’à la suite de plusieurs réunions de concertation avec les Voisins que le design définitif de la fresque a été décidé.

« Grâce à ce projet, nous profitons ensemble de temps informels, de moments de partage et d’échange ». En effet, la fresque est peinte par tous, permettant de faire le lien entre les coworkers de la Ruche, les autres structures occupantes du bâtiment Rapine, l’équipe sociale de l’accueil de jour et les demandeurs d’asile de passage. Mais ce projet permet avant tout aux hommes fréquentant l’accueil de jour de s’exprimer.

 

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram