Fleurs d’ici : le bouquet local et de saison

Publié le Publié dans A la Une, Les voisins, Nature en ville, Travail et insertion

Installées depuis mai 2017 aux Grands Voisins, Hortense et Chloé développent Fleurs d’ici, une activité de fleuriste en circuit court. Elles répondent à nos habituelles trois questions.

Qu’est-ce-que vous faites ici ?

Nous préparons des bouquets de fleurs et les livrons, chaque semaine. Nous fonctionnons par abonnement, un peu comme une AMAP. Les fleurs sont coupées le mercredi après-midi. Le jeudi matin, elles sont préparées dans notre atelier aux Grands Voisins et sont livrées dans l’après-midi en vélo ou voiture électrique à Paris et en petite couronne. Nous économisons sur le foncier et aussi sur les camions réfrigérés dont nous nous passons totalement. Finalement ce qui nous coûte le plus cher, c’est la livraison.
Ici, il n’y a pas de fleurs d’importation qui voyagent en avion réfrigéré, mais des fleurs cultivées localement, fraîchement cueillies, résistantes et toujours de saison. Ce qui nous intéressent, c’est de proposer une alternative locale et responsable au marché traditionnel des fleurs, et de revaloriser la filière horticole française aujourd’hui en déclin. Il y a trente ans, il y avait 200 producteurs de fleurs autour de Paris, il n’y en a plus qu’une trentaine aujourd’hui. Nous travaillons aujourd’hui avec une quinzaine de ces producteurs.

Que s’est-il passé d’intéressant pour vous pendant ces deux années, en lien avec le projet Les Grands Voisins ?

Nous avons rencontré beaucoup de personnes et de structures différentes et avoir pu travailler avec certaines est très important pour nous. A travers un programme d’insertion professionnelle, le Dispositif Premières heures de la Conciergerie, plusieurs résidents travaillent pour nous. Ils nous aident dans la préparation des  bouquets. Comme ce ne sont pas des fleurs standardisées il y a un important et long travail de découpage et d’effeuillage avant de pouvoir confectionné un bouquet. Et avec B-moville, le service de vélo triporteurs, nous collaborons pour la livraison.


Quels sont vos projets pour l’an prochain et en quoi le passage aux Grands Voisins influe sur ces projets ?

Notre projet pour la suite, c’est de continuer à travailler avec les acteurs et résidents des Grands Voisins car nous restons ici pour la phase 2 du projet, qui débute en avril 2018. Nous souhaitons aussi de développer notre activité en créant des pôles dans d’autres villes en France, à commencer par Bordeaux et Lyon. Pour cela, nous nous appuyons sur des producteurs locaux et le réseau des fleuristes existant.

Plus d’infos : https://www.fleursdici.fr

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram