Participez au financement du film de Bastien Simon sur les Grands Voisins

Publié le Publié dans Art et création, Au quotidien, Les voisins

Depuis les débuts du projet Les Grands Voisins, Bastien Simon filme le quotidien de ses occupants. Le jeune réalisateur prépare maintenant un long-métrage documentaire dont la sortie est prévue courant 2018. Il y retrace des histoires personnelles qui se lient à une histoire commune et posent les questions suivantes : que retiendrons-nous de cette expérience collective ? Pourra-t-elle perdurer, ou essaimer ailleurs ?

Pour mieux connaitre le parcours et le travail de Bastien, nous lui avons posé trois questions :

Bastien, peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours, et pourquoi tu as décidé de t’installer aux Grands Voisins ?

J’ai pris conscience de la nécessité de raconter des histoires lorsque j’étais très jeune. Comme moyen d’évasion principalement. Cela s’est matérialisé avec une petite caméra, et j’ai débuté par quelques films en animations. Très vite, j’ai commencé à adapter des extraits de livres et des nouvelles en tout genre en fiction réelle. Je faisais des films pendant le lycée, j’ai enchaîné avec une mise à niveau cinéma et j’ai intégré les Beaux-Arts de Metz pendant 5 ans en art et en communication. J’ai fait une halte en Allemagne un temps, toujours pour faire des films, puis je suis parti à Paris pour y travailler. L’expérience des Grands Voisins est arrivée assez vite et au bon moment pour moi, à un moment de ma vie où j’avais besoin d’être mieux entouré, épaulé, et faire de nouvelles rencontres. J’ai vite continué à assembler mon travail de réalisateur avec mon engagement social et politique.

De quelle manière t’impliques-tu dans ce projet des Grands Voisins ?

Arrivé en octobre 2015, j’ai très vite décidé de sortir ma caméra pour filmer mes voisins et l’évolution fulgurante du projet. Je me suis alors attelé à la réalisation de plusieurs films sur cette incroyable expérience des Grands Voisins : un film de 15’ par mois en 2016, de janvier à décembre, pour rendre compte de la rapidité fabuleuse de l’évolution du site, de la mixité des publics en son sein et de l’importance urgente de reconsidérer les codes de notre société. Ce « journal de bord » donne naissance à 12 petits films dont « Les Ailes de Maël », coréalisé avec le résident sans papier d’un centre d’hébergement d’urgence de l’association Aurore. Deux autres films d’une série « Portraits de Résidents » (2×26′) ont également été réalisés, donnant la parole aux résidents des six centres d’hébergement basés aux Grands Voisins.

Peux-tu nous en dire plus sur ce projet de long-métrage documentaire ?

Aujourd’hui je continue l’aventure en préparant une version longue : « Les Grands Voisins, un principe d’espérance ». Ce sera l’un des rares témoignages documentaires sur le sujet. J’ai décidé de zoomer sur quelques personnes rencontrées dès le début de l’aventure comme Maël, artiste résident sans papier, William, directeur du site, ou encore Anaïs, jeune metteuse en scène. Leurs forces résident dans leurs incroyables parcours pour créer des connexions et des échanges entre voisins sur 2 ans. Cela se traduit par la création d’une galerie d’art pour les voisins, des couscous à prix libre pour tous ou encore des cours de théâtre gratuits pour les résidents et personnes extérieures. Leurs pas nous mènent dans les moindres recoins du site où l’on perçoit en toile de fond l’évolution architecturale des espaces et le fourmillement permanent des différentes équipes. Je me suis attelé à documenter notre rapport à ce lieu « utopique », à repenser l’idée de collectif aujourd’hui, et surtout du besoin d’espérer pour mieux avancer.

Sans financement au préalable et dans l’urgence, j’ai dû composer avec mon matériel personnel dès 2015. Il fallait « improviser sur une durée indéterminée ». Aujourd’hui, je suis arrivé au maximum financier que je peux apporter sur ce film. C’est pourquoi j’ai lancé une campagne de financement participatif pour aller au bout de ce projet, qui constituera un témoignage sur un projet social de grande envergure.


Soutenez le projet de Bastien en participant à la campagne de financement de son film sur KissKissBankBank.
Consultez son site web : http://www.bastiensimon.fr

 

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram