Carton Plein : insertion et réemploi

Publié le Publié dans A la Une, Les voisins, Travail et insertion, Valorisation et réemploi

La série de mini-interviews des Voisins se poursuit, avec comme fil conducteur, les répercussions de ces deux années d’occupation. Théo Nahon, responsable communication de Carton Plein, répond à nos trois questions.


Carton Plein, c’est quoi ?

Carton Plein est l’une des premières structures à être arrivée sur le site des Grands Voisins, au cours de l’été 2015. Nous sommes une association d’inclusion sociale et professionnelle : nous collectons des cartons, puis les reconditionnons pour les revendre et faire des déménagements à vélo électrique. Le Dispositif Premières Heures (DPH) nous a permis d’employer plus de 70 personnes en grande précarité, qui sont restées avec nous en moyenne 8 mois.

 


Stéphane, et en image d’entête Jean-Pierre


Cela fait deux ans que vous êtes installés aux Grands Voisins : que tirez-vous de cette expérience ?

Nous nous sommes beaucoup investis pour créer une synergie collective au sein des Grands Voisins. Nous avons tissé des liens très forts avec bon nombre d’entre eux : Bastien Simon a réalisé certains de nos films promotionnels, les Enfants du Canal nous recommandent des personnes qui cherchent du travail et la Boîte à Champignons réutilise nos paillettes de cartons, qui leur servent d’engrais.

 


Mihail et Stephen


Votre passage aux Grands Voisins a-t-il influencé vos projets futurs ?

Nous avons réussi à créer un véritable écosystème au sein des Grands Voisins. A tel point qu’en 2018, nous nous installons avec Le Carillon et Biocycle dans un nouvel atelier dans le 18e arrondissement, aménagé par les architectes de l’Atelier A+1. Par ailleurs, l’association va continuer à travailler avec les résidents des centres d’hébergement d’Aurore, en devenant une association d’insertion professionnelle.

Illustrations : Lucien Lung, Fondation de France

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram