Les Grands Voisins : la suite

Publié le Publié dans A la Une, Nouveaux usages

La saison 2 des Grands Voisins débute officiellement au 1er avril 2018, pour une durée de 26 mois. Les espaces utilisés pour cette seconde étape du projet comptent 9 000 m² bâtis et 3 000 m² d’espaces extérieurs, contre respectivement 22 000 m² et 15 000 m² sur la période 2016-2017.

Les prochains mois, d’ici à avril, correspondent à une période de transition, rythmée par différentes séquences.
— Les hébergés d’Aurore : le projet 2 prévoit 190 places, contre 300 aujourd’hui. Parmi les 190 personnes hébergées, les services Cœur de Femmes, Albert 1er et Pangea déjà installés sur site restent jusqu’à 2020. Les services d’hébergement Pierre Petit et Horizon quittent les Grands Voisins pour emménager en région parisienne en mars 2018.
— Les 200 structures installées aujourd’hui sur site (artisans, associations, start-ups…) préparent leur déménagement. Elles sont soumises à un engagement de départ avant la fin 2017, notamment pour permettre des sondages techniques dans l’ensemble des bâtiments occupés. En parallèle, un nouvel appel à candidatures est lancé pour occuper les 3 500 m² rendus disponibles sur la période avril 2018-juin 2020, dont certains espaces ouverts spécialement pour ce projet 2. Les occupants de la première phase peuvent répondre à cet appel, sans qu’il y ait de reconduction automatique.
— La Lingerie et les espaces extérieurs accessibles au public seront reconfigurés d’ici avril 2018, avec l’ouverture des cours des bâtiments Robin et Oratoire, et le transfert de l’entrée du site au 74, avenue Denfert-Rochereau. Une programmation spéciale est mise en place pendant la période de transition dans le but de maintenir à un accès public au site et aux activités culturelles.
— En ce moment, sont démontés progressivement les aménagements installés par Yes We Camp pour la  phase 1 : le restaurant Les Comptoirs, le Camping, le cinéma, les Ateliers partagés.

C’est une période particulière, dont le bon déroulement est indispensable pour aller au bout de l’expérimentation de ce modèle « d’espace commun temporaire », logé dans les interstices du développement urbain.

Voir le communiqué de presse de la Ville de Paris du 19 octobre 2017 : Un nouveau projet d’occupation temporaire dans l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram