Solidarité au quotidien

Solidarité au quotidien

Des dizaines d’actions solidaires sont menées au quotidien sur le site afin de tisser des liens entre les différents Voisins et le public extérieur.

    • Collecte de dons au Trocshop, à la Ressourcerie ou à l’accueil de jour pour demandeurs d’asile : tickets de métro (pour les déplacements des résidents), objets, vêtements, livres, vaisselle, mobilier...
    • Café et repas suspendus : dans les restaurants de Yes We Camp. Au comptoir, vous pouvez régler un café ou un plat mais décider de le “suspendre”, c’est à dire d’offrir à une personne l’occasion de le consommer gratuitement plus tard. Un geste anonyme, bienveillant, qui permet à chacun quelque soit ses moyens de profiter des bons produits du restaurant. En 2018, 427 cafés et 107 plats suspendus ont été vendus.
    • Cafet’ Mobile : permet de tisser du lien sur le site. Cette petite guérite sur roulettes parcourt les allées des Grands Voisins deux fois par semaine en compagnie de résidents des centres d’hébergement et de membres de l’équipe de coordination du projet. En allant à la rencontre des occupants des lieux, le thé, café et autres boissons sont partagés et les dernières nouvelles sont données. Il s’agit d’un temps d’échange précieux sur les différentes activités et ressources proposées aux Grands Voisins, qui facilite l’accès aux personnes les plus isolées.
    • Café à prix libre : au restaurant L’Oratoire, des résidents des centres d’hébergement accompagnés par un membre de l’équipe sociale servent un café à prix libre pour permettre au plus grand nombre d’en profiter. Des viennoiseries sont à disposition, à prix libre également.
    • Repas à prix libre : àla Lingerie, un repas à prix libre cuisiné et servi par les bénévoles et les résidents des centres d’hébergement est proposé. L’occasion de découvrir les spécialités culinaires des personnes hébergées aux Grands Voisins !
    • Les frigos solidaires : Les frigos solidaires peuvent être utilisés par des habitants et des professionnels d’un quartier pour y déposer tous types de nourriture, comme des plats invendus, des sandwichs, des fruits ou encore des produits laitiers. Ces produits sont ensuite récupérés librement par des personnes en situation de précarité. « Une manière de lutter contre le gaspillage, d'aider les plus démunis et de créer du lien social ».
    • Les Voisins de service : créée par des résidents et anciens résidents des centres d’hébergement installés aux Grands Voisins, l’association Les Voisins de service est un collectif qui propose des services facturés (cuisine, couture, cours de dessin…), permettant aux résidents et anciens résidents membres de valoriser leurs savoir-faire, de s’intégrer dans le monde du travail et de créer des liens humains grâce à ces services.
    • Cagnotte commune : ce pot commun à tous les acteurs des Grands Voisins (équipe de coordination, résidents et structures occupantes) a pour but de soutenir financièrement les Voisins dans le développement de leurs projets solidaires et sociaux sur le site, tout en créant de l’échange et des moments conviviaux. Plus d’infos.

Les Grands Voisins - automne/hiver 2015-2016


  • Les Kacekode : Adrien Collet est luthier aux Grands Voisins. Après avoir donné des cours de guitare aux personnes hébergées dans les centres d’hébergement du site, un groupe est né : les Kacekode, constitué de musiciens résidents des centres ou encore à la rue. Après plusieurs concerts à la Lingerie, le groupe tourne maintenant aussi à l’extérieur et a enregistré un album et des clips. Le groupe est hétéroclite et mélange les codes et les styles.
  • Les fabriques de Cultures du Cœur : de 2016 à 2018, le Centre d’Hébergement de Stabilisation (CHS) Pierre Petit a accueilli une fabrique culturelle et citoyenne, en partenariat avec l’association Cultures du Cœur. Chaque semaine, les résidents du centre se sont rassemblés dans le cadre de la fabrique, pour imaginer ensemble des parcours culturels issus de leurs envies : visites de lieux culturels, spectacles, pratiques amateurs, échanges avec des artistes, débats citoyens… De jeunes médiateurs les ont accompagnés pour que les expériences culturelles soient riches en découvertes et en rencontres, aussi bien à l’extérieur du quartier qu’à l’intérieur de la résidence d’hébergement, qui s’en est trouvée transformée. Un noyau dur d’une vingtaine de fabri’cœurs ont contribué à faire vivre la fabrique, espace-temps de convivialité et de fraternité autour du partage culturel.
  • L’Ecole des Petits Voisins : portée par les associations Aurore, les Petits Débrouillards et la Ressourcerie créative, avec l’aide de plus de 70 bénévoles, l'Ecole des Petits Voisins est le nom d'un dispositif éducatif d'urgence mis en place au printemps 2018 pour les enfants non scolarisés du site des Grands Voisins.
  • Vous cherchez des informations pour venir en aide à quelqu’un : les personnes en situation de précarité doivent composer le numéro du 115 afin d’obtenir une place d'hébergement pour la nuit dans un des centres prévus pour les accueillir. N'hésitez pas à appeler de votre téléphone, car il est très possible que la personne que vous cherchez à aider n’en ait pas. Malheureusement, les places sont insuffisantes et il est très difficile de joindre le 115. Il faut néanmoins persister. Les personnes peuvent aussi être orientées vers des accueils de jour afin d’avoir accès à une douche, des repas, une machine à laver, et aussi un suivi social, médical et administratif. Plus d’infos