Les espaces extérieurs

LES ESPACES EXTÉRIEURS

Cour Oratoire

La particularité de cette cour est sa grande terrasse, réalisée avec du bois acheté mais également récupéré des installations du camping de la saison 1 des Grands Voisins. La statue de Saint-Vincent-de-Paul trône au milieu de cette terrasse ronde, prenant elle-même place au coeur de la cour.

 

 

Cet espace accueillant du public est propice à la détente, avec de nombreuses installations pour s’asseoir, boire un verre, manger, discuter… La cour Oratoire accueille aussi occasionnellement des installations (exemple : Playline), des spectacles ou encore le marché mensuel. Les arbres ont été conservés et taillés, offrant une ombre agréable pendant les mois d’été.

Les fenêtres des ateliers-boutiques en rez-de-chaussée donnent en partie sur cette cour, notamment celle du restaurant à emporter Chez Ghada. La signalétique indique les ateliers-boutiques ainsi  le restaurant Oratoire et la Ressourcerie Créative.

La partie de la cour près de l’avenue Denfert-Rochereau a une double utilité : le tri sélectif et des locaux à poubelles en rez-de-chaussée et des terrasses en bois au dessus, donnant sur l’avenue, “L’observatoire de l’Observatoire”.

Conception et construction : Yes We Camp, Force Pure et de nombreux bénévoles.

 


Cour Robin

Lorsqu’un visiteur arrive aux Grands Voisins, par l’entrée principale au 74 avenue Denfert-Rochereau, il entre directement dans cette cour. Au début la saison 2, elle a été complètement vidée afin de libérer l’espace, encombré notamment d’un algéco, pour redonner la lisibilité à l’ensemble des façades de la cour.

La signalétique rend visible les portes d’accès aux bâtiments (boutiques-ateliers, centres d’hébergement, Coopérative de bien-être, Conciergerie Solidaire…).

 

Les installations, parfois temporaires, de la cour Robin :
→ Un grand totem à roulettes a été construit dans le but de sensibiliser le public extérieur à l’expérience des Grands Voisins.
→ Un petit hémicycle a été créé afin qu’une programmation douce y prenne place (spectacle, danse, conférence) et pour permettre à chacun de s’y réunir en petites assemblées. Il a été démonté à l’automne 2018 mais reste en partie visible et utilisable dans la cour.
Une banya (bain de vapeur russe) interroge le rapport au corps dans l’espace public et invite les visiteurs à une expérience à la fois corporelle, spatiale et sociale. Lors de l’événement Choc Thermique début février 2019, d’autres installations ont pris place à ses côtés, faisant de la cour Robin un village thermal à ciel ouvert : des bains, un hammam et un sauna, en partenariat avec l’Atelier A+1, Superfluide et Yes We Camp.
→ Des expérimentations d’agriculture urbaine se tiennent également dans cette cour, avec l’association Ici Terre et la Conciergerie.

 


Cour Rapine

Cette cour est la seule qui n’est pas ouverte au public extérieur. Elle est réservée aux usagers du bâtiments Rapine : les structures installées dans ce bâtiment ainsi que les demandeurs d’asile se rendant à l’accueil de jour qui se trouve en rez-de-chaussée.

L’espace a été pensé avec un mobilier (conception : Yes We Camp) pour se reposer, jouer aux cartes ou au tennis de table, attendre, discuter, partager des moments.

Une fresque sur la palissade du chantier a été réalisée avec les artiste des structures installées dans le bâtiment Rapine, en coopération avec les personnes accueillies en journée à l’accueil de jour.

 


Les abords de la Lingerie

Les lumières, la scène, les terrasses et le bar extérieur sont prévus pour recevoir une programmation estivale.

Un travail sur les palissades :
→ Les anciennes façades des bâtiments du site accolées répliquées en miniatures
→ Sérigraphie avec les trous de la palissade, appelant à regarder le chantier
→ 3 cabines par le collectif Dallas qui permet de rendre visible le futur chantier
→ Des grues-luminaires en réponse à l’apparition de grues du côté du chantier
→ Les pavés et la plage, de Martin Sztajman

Une pergola a aussi été construite pour protéger le local du composteur mécanique des Alchimistes.

Un ancien algéco qui sert d’extension à la Lingerie accueille des fonctions supports de la programmation comme la loge et la régie, mais également un nouvel espace pour le public.

La construction d’un local poubelle en briques en terre crue a été expérimentée, sous la forme d’un chantier participatif avec les résidents des centres d’hébergement et le public extérieur. La matière elle-même est issue du site des Grands Voisins.

 


Cour de la Chapelle

Plus en retrait et plus intimiste, la cour de la Chapelle est particulièrement utilisée par les habitants et les occupants des Grands Voisins. L’espace est notamment co-géré par les différentes structures ayant un accès direct sur cet endroit : la Maison des Voisins, la Ressourcerie créative, la Chapelle, Ici Terre, le centre d’hébergement Albert 1er… Un collectif a même été créé, le collectif de la Cour de la Chapelle. Son objectif est de veiller à l’aménagement et l’entretien de l’espace ainsi que son animation régulière.
De nombreux événements sont organisés cour de la Chapelle, notamment à la belle saison. Tournoi sportif, activités culturelles, ateliers créatifs, soirées festives… le principe est toujours de faire se rencontrer les différents occupants du site et des visiteurs des Grands Voisins.
Une terrasse avec un barbecue intégré a été construite par les utilisateurs de la cour. On y trouve également une table de ping-pong, un babyfoot et la zone de vente de meubles de la Ressourcerie Créative.
La cour de la Chapelle permet également l’accès à la salle Pouponnière ainsi qu’au Trocshop, boutique d’échanges des Grands Voisins, tous deux ouverts au public extérieur.