La parole aux Voisins – Bande Dessinée

Publié le Publié dans Art et création, Les voisins

Cette semaine, nous donnons la parole à Léonard Chemineau, un illustrateur de bande dessinée.

Tumblr
Twitter
Facebook

 

Que faites-vous aux Grands Voisins ?

Je fais d’une part de la Bande-dessinée, et d’autre part des illustrations pour des entreprises, associations et organismes publics sur des thématiques environnementales.

 

 

Comment contribuez-vous à la dynamique collective ?

Je suis arrivé au début de la saison 2, j’ai donc pris les choses en cours. Je participe aux conseils des voisins et à quelques réunions de programmation, et depuis peu j’anime des ateliers BD à l’accueil de jour pour migrants.

 

 

Quel est pour vous le principal enseignement des Grands Voisins ?

J’en vois plutôt deux :
1. Tout est finalement possible, il suffit de s’y mettre.
2. La cohabitation de tant de personnes d’origines, de cultures et de savoir-faire différents dans un même lieu génère une richesse et une dynamique incroyable ! (en vaquant à mes habitudes sur le site, je m’arrête régulièrement, surpris par le travail d’un voisin et je me dis « mais c’est complètement dingue, génial ! »)

 

 

Votre meilleur souvenir ici ?

Je me souviens d’un jour très rigolo l’été dernier, où j’ai pu observer pendant toute une journée un truc incroyable depuis la fenêtre de mon atelier : sur le petit parking en face, tôt le matin des gens ont demandé aux véhicules garés de partir. Ensuite, ils ont apporté le barbecue, lancé un grand feu, et fabriqué un espèce de petit cône en briques et en terre sur le sol du parking. Ils ont fait un feu sous le cône (un four donc) et fait chauffer à fond. Puis ils ont manipulé des pièces bizarre en terre, les ont placées dans le barbecue, et ensuite ont jeté dans leur petit four des robinets en cuivre.
Je suivais tout cela depuis ma fenêtre, très intrigué, et je n’ai compris qu’à la fin de la journée, après une multitude de manœuvres étranges, une fois qu’ils ont cassé leurs moules en terre, qu’il s’agissait d’un atelier de moulage de bronze.
Quelques instants plus tard cela sentait la sardine grillée, quelqu’un préparait un (vrai) barbecue.
Là je me suis dit que vraiment c’était un lieu unique.

 

 

Question bonus : Qui est votre Voisin préféré ?

Seynabou, à l’accueil de jour Rapine, m’étonne toujours par son dynamisme et sa bonne humeur, sûrement pas facile à garder ces temps-ci !
Et j’ajouterai la boulangerie Chardon, chez qui je vais très très régulièrement !

 

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram