La parole aux Voisins – Harry James, du Curiosity Lab

Publié le Publié dans Engagement citoyen, Non classé

Cette semaine, nous donnons la parole à Harry James, street-artist tenant également l’atelier-boutique “Curiosity Lab“. 

 

Que faites-vous aux Grands Voisins ?

Je fais du street art, je donne des cours de dessin, et je tiens, avec Marine Parmentier (créatrice et décoratrice) l’atelier-boutique « Curiosity Lab », un atelier où vous trouverez nos créations. C’est aussi un lieu où vous pouvez nous rencontrer, pour nous confier la décoration de votre intérieur. 

Crédit : Paul Beletre

 

Comment contribuez-vous à la dynamique collective ?

Artistiquement!

Il y a 3 ans, j’ai réalisé ici une fresque (représentant des tigres dans un lieu en friche) avec des réfugiés afghans et des hébergés d’urgence.

Un an plus tard , j’ai symbolisé ce que pouvait être « un grand voisin » par la représentation d’une girafe haute de 6 étages pour le festival 14´Arts.

L’année dernière j’ai peint un chat roux (parce que je n’avais que cette couleur en stock) à la mémoire du chat du bâtiment Pierre Petit tragiquement disparu (merci aux couvreurs d’avoir « oublié » leur nacelle!).

Depuis 2 ans , je suis le batteur du groupe KaceKode  qui est le groupe de musique des résidents des Grands Voisins, depuis nous nous produisons à la Lingerie et dans des salles de concert prestigieuses de Paris, je dessine les affiches (la représentation de nous-mêmes à travers des animaux d’Afrique), et cet été nous avons bouclé avec succès notre campagne de financement participatif pour l’enregistrement d’un album, grâce au soutien de tout le monde aux Grands Voisins 

 

 

Quel est pour vous le principal enseignement des Grands Voisins ?

Le respect de l’autre et l’humilité ! Car la différence des gens est la plus grande des richesses, c’est vérifiable chaque minute passée ici.

 

Votre meilleur souvenir ici ?

Le groupe KaceKode est pour moi le meilleur souvenir car il est aussi une promesse ! Puisque cette aventure va continuer au-delà des murs et du temps éphémère qu’auront été les Grands Voisins, puisse-t-il rendre un jour possible la régularisation des chanteurs sans papiers qui œuvrent chaque jour pour nous faire chanter et danser.

 

Question bonus : qui est votre Voisin préféré ?

Abdoulaye ! 

C’est la première personne que je vois quand j’arrive à mon atelier, et son simple Bonjour (il me « Check ») me donne de la force pour la journée.

 

↝ son instagram

 

Partager le billet Facebooktwitter
Suivre les Voisins Facebooktwitterinstagram