La parole aux Voisins – Abacaxi

Publié le Publié dans Art et création, Au quotidien, Les voisins, Non classé

Cette semaine, nous donnons la parole à Abacaxi, un atelier-boutique de maroquinerie (sacs, ceintures et petits accessoires en cuir pour hommes et femmes)

 

 

Que faites-vous aux Grands Voisins ?

Abacaxi Paris est une jeune marque de maroquinerie artisanale qui propose des sacs, ceintures et petits accessoires en cuir pour hommes et femmes. La marque et la boutique-atelier existent depuis la réouverture des Grands Voisins en avril dernier. J’ai passé un CAP maroquinerie en juin 2017, suite à une reconversion et une formation d’un an. J’étais contrôleuse de gestion dans un grand groupe, et j’ai eu envie de me lancer dans l’entrepreneuriat et de faire quelque chose de mes mains. Je me suis tournée assez naturellement vers la maroquinerie car c’est le métier qu’ont exercé mes parents pendant longtemps. 

 

 

Comment contribuez-vous à la dynamique collective ? 

Avec quelques autres structures des Grands Voisins, nous cherchons à faire connaître le site comme un lieu où consommer autrement, en travaillant ensemble pour organiser des événements et communiquer sur notre offre de produits artisanaux, éthiques, ou locaux. Le prochain événement aura lieu le 29 et 30 septembre, et nous prévoyons beaucoup d’activités pour décembre : des ateliers créatifs autour du thème de Noël, une nocturne des boutiques, une tombola ! 

A titre personnel, je vais donner des cours de soutien à un jeune hébergé sur le site, et j’aimerais mettre à contribution mes compétences financières au profit d’autres structures, en les aidant à réaliser des tableaux de bord pour suivre leur activité. 

 

 

Quel est pour vous le principal enseignement des Grands Voisins ?

Les Grands Voisins, c’est la preuve qu’on peut faire les choses autrement ! C’est un lieu unique qui s’est développé autour d’un projet social et qui rend possible la rencontre entre des gens de tous horizons. Il y a de plus en plus d’endroits alternatifs où sortir dans Paris, mais aux Grands Voisins il n’est pas que question de faire la fête, boire et dépenser : c’est avant tout un lieu de vie pour les personnes hébergées, pour de nombreux artistes, artisans, entrepreneurs…

C’est surtout pour les rencontres que j’ai souhaité venir aux Grands Voisins. Il y a plein de personnes talentueuses ici, et je trouve passionnant de découvrir le savoir-faire de chacun des Voisins, d’échanger des avis, des conseils… Beaucoup d’entre nous sommes issus de reconversions après un passage par le milieu de l’entreprise, d’où nous sommes partis à la recherche d’une activité qui ait du sens, plus humaine qu’un travail de bureau. Quand on entreprend seul, il y a beaucoup de questionnements et d’inquiétudes, et c’est rassurant de pouvoir parler avec d’autres personnes qui vivent la même chose. 

 

 

Votre meilleur souvenir ici ?

Ce n’est pas un souvenir en particulier, mais sans doute les déjeuners et soirées passés avec les voisins du passage Oratoire. Après avoir travaillé seule chez moi presque un an, c’est le sentiment d’appartenir à une équipe qui me manquait le plus, pouvoir socialiser pendant ma journée de travail. 

 

 

Question bonus : qui est votre Voisin préféré ?

Impossible de n’en citer qu’un.e ! C’est évidemment mes voisin.e.s de couloir, que je vois tous les jours : Françoise de la Nouvelle Imagerie, Salomé de WWoW, Mariette d’Afrikatiss, Gilles de Sempervivum et Monia de super marché. 

Et pour ne mentionner qu’une seule autre structure, parce que j’aime beaucoup ce qu’ils font : la Boulangerie Chardon. J’y passe plusieurs fois par semaine et Géraldine la pâtissière est aussi bavarde que moi, c’est à chaque fois l’occasion d’échanger les dernières nouvelles. 

 

 

 

 

 

 

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram