La Ferme du Bonheur fait vivre L’Homme qui plantait des arbres

Posted on Posted in Art et création, Au quotidien

L’Homme qui plantait des arbres est un célèbre roman de Jean Giono paru en 1953.  C’est l’histoire d’un berger qui décide de réconcilier l’homme et la terre. Il guérit les cicatrices du sol laissées par les guerres en plantant inlassablement des arbres de l’aube au coucher du soleil. Les résonances de cette oeuvre poético-environmentale sont multiples. De nombreux projets à travers le monde ont voulu faire de cette fiction la réalité.

Cette histoire, Roger des Prés, fondateur de la Ferme du Bonheur à Nanterre, la raconte en marchant, aux badauds-spectateurs, accompagné par un troupeau de brebis. Le spectacle itinérant est habituellement donné à Nanterre, à la ferme de 4 hectares que le collectif restaure depuis 20 ans sur des terres abimées par deux siècles d’urbanisme.

Pour faire venir la nature dans le 14e arrondissement, la Ferme du Bonheur a quitté Nanterre pour 10 représentations aux Grands Voisins. C’était du 29 septembre au 28 octobre. Retour en images.

 

_

Reportage photo : Elena Manente

Voir aussi : Roger des Prés, avec sa Ferme du Bonheur, ses moutons et son chien, fait revivre Jean Giono aux Grands Voisins (Paris 14e), Cristina Marino, L’Arbre aux contes, 14 octobre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *