Insertion professionnelle et culture des champignons

Publié le Publié dans Au quotidien, Nature en ville, Travail et insertion

Aux Grands Voisins, même les caves sont occupées !  Depuis quelques mois, l’association Aurore a mis en place, dans les sous-sols du bâtiment Robin, un atelier de préparation et de maturation de boîtes de champignons. Ce projet, développé en partenariat avec la start-up La Boîte à Champignons (Upcycle), est né de la volonté de proposer une activité professionnelle à des personnes éloignées de l’emploi.

Un support d’insertion original

Ce projet a permis l’embauche de deux personnes, Léana et Pétar, via le Dispositif Premières Heures (DPH), levier de remobilisation sociale au sens large. Ce dispositif, mis en place et financé par la Ville de Paris, s’adresse aux personnes en situation de grande exclusion, vivant ou ayant vécu dans la rue. Il s’agit d’une première étape vers le retour à l’emploi. Les salariés travaillent quelques heures par semaine (16 heures maximum), avec des contrats flexibles permettant d’augmenter progressivement la charge de travail, avant d’intégrer un chantier d’insertion ou une formation qualifiante. Les salariés bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel global (ouverture de droits, aide au logement et à l’insertion professionnelle) assuré par l’association Aurore pendant toute la durée du dispositif, soit un an au maximum.

Aux Grands Voisins, plus de trente résidents travaillent aujourd’hui dans le cadre du DPH et ce, dans plusieurs structures :  la Conciergerie Solidaire (restauration, voirie, ménage, entretien du poulailler), NaturEspace (aménagement et mise en culture des espaces vert), Alternative urbaine (visites guidées du site) et Carton Plein (recyclage de cartons et déménagement). Les structures présentes sur le site peuvent aussi employer des résidents de manière ponctuelle, par le biais de la Conciergerie Solidaire. C’est par exemple ce que fait le Jardin chocolaté (fabrication de chocolat) pour les périodes de fêtes.

Un projet d’économie circulaire

Le substrat, base sur laquelle peuvent se développer les champignons, est fait à partir de marc de café, de copeaux de bois, de craie, de mycélium de pleurotes et un peu d’eau. Le marc de café est récupéré auprès des brasseries et restaurants partenaires, sur le site, comme la Lingerie, ou dans le quartier. Une fois ces pains de substrat formés, il faut attendre une période d’incubation d’environ 14 jours. Quand le pain de substrat passe du noir au blanc : les boîtes sont prêtes !

Les missions de Léana et Pétar vont de la collecte du marc de café à la vente des boîtes à champignons. À l’occasion des portes ouvertes des Grands Voisins les 2 et 3 juillet, ils ont présenté pour la première fois le projet aux visiteurs, exercice leur permettant d’améliorer leur pratique du français. Après des débuts un peu timides, ils sont maintenant plus à l’aise dans la vente des champignons aux Grands Voisins. Ils proposeront bientôt des ateliers de préparation de boîtes ouvert au public.


Les boîtes à champignons sont vendues à la Lingerie du mercredi au vendredi à l’heure du déjeuner. Elles sont également disponibles lors des marchés des Grands Voisins (prochain marché le 9 octobre) et seront proposées dans la future Boutique des Voisins dont l’ouverture est prévue pour novembre. Une boîte coûte 15  €. Quatre récoltes peuvent être obtenues avec une même boîte.
Plus d’informations :  Léa Teillet : l.teillet@aurore.asso.fr

Photo : Junior, en service civique chez Aurore, est chargé des projets d’agriculture urbaine, dont la champignonnière. Crédit : Lisa George (Yes We Camp).

Partager le billet Facebook
Suivre les Voisins Facebookinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *